Ramadan: Quand les partis politiques rompent le jeûne

iftar ramadan

Iftar. Pendant le mois de Ramadan ici et là des ruptures de jeûne sont organisées par des associations islamiques et des mosquées. Quoi de plus normal ? Le Ramadan est par excellence le  mois du partage et de la solidarité, il est logique que des associations et des mosquées qui œuvrent toute l’année pour la communauté musulmane en organisent.

Le CDH (Centre Démocratique Humaniste) organise cette semaine un iftar avec la présence de Joëlle Milquet, la présidente de parti. Le CDH n’est d’ailleurs pas le seul parti politique qui organise un iftar. Depuis plusieurs années des partis politiques financent et organisent des ruptures de jeûne.  Que ce cache derrière ces ruptures de jeûne gracieusement offert aux militants, sympathisants musulmans de ces partis? Un moyen de mettre en avant une société multiculturelle ou un moyen d’appâter des musulmans avec une bonne soupe et quelques dattes ?

Pour finir en simplicité, même en faisant du simplisme (le simplisme a parfois du bon). La communauté musulmane n’a actuellement pas besoin d’organisation de rupture de jeûne de la part des partis politiques. Des associations et mosquées le font très bien.

Aujourd’hui, les musulmans de Belgique souhaitent que les musulmanes puissent avoir accès à l’école avec leurs voiles et que celles qui veulent porter la burqa en rue la porte en toute liberté. Ca ce sont des thèmes actuels sur lesquels les partis politiques au pouvoir peuvent travailler et savent très bien quoi faire sur ces sujets là pour rendre service à la communauté musulmane.

!! Attention !! Si ce post concerne une activité, celle-ci a déjà eu lieu. Elle n'est donc plus d'actualité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *