Le Conseil d’État émet un avis négatif pour l’interdiction de l’abattage rituel

Publication · Mis à jour

Les députés wallons Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (CDH) vont devoir retravailler leurs propositions de décret en matière d’abattage rituel.

Les deux parlementaires qui souhaitent interdire tout abattage sans étourdissement pour des raisons religieuses viennent d’essuyer un avis négatif du Conseil d’État. Le Conseil d’État estime que la proposition de décret va à l’encontre de la liberté religieuse.

Ce n’est pas la première fois que le Conseil d’État rend un avis négatif à ce sujet, il avait aussi rendu un avis similaire en Flandre.

Gaia, association de défense des droit des animaux, qui soutient cette proposition de décret, a aussi été débouté récemment devant un tribunal. Elle voulait faire interdire un abattoir temporaire mis à disposition pour l’Aïd dans la ville de Genk. (nous publierons un article à ce sujèt inchaAllah)

!! Attention !! Si ce post concerne une activité, celle-ci a déjà eu lieu. Elle n'est donc plus d'actualité.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Youssef dit :

    Mobilisons nous avant que ça sera trop tard

  2. Anas dit :

    As-Salâmu 3alaykum,
    Ce n’est que partie remise, ça finira bien par passer d’ici 1 an ou 2.
    Si j’ai bien compris, le soucis avec l’étourdissement préalable est qu’il ne garantit pas à 100% que l’animal est encore vivant au moment de l’égorgement rituel, c’est bien ça?
    Si c’est le cas, n’existe-t’il pas d’autres méthodes plus sûres?
    Pourquoi pas vérifier l’état de vie ou de mort de chaque animal avant l’égorgement rituel et renvoyer la minorité de carcasses mortes vers une chaine d’abattage non-halâl?
    Il faut des solutions, on ne peut pas continuer à se dire chaque année « jusqu’ici, tout va bien », c’est dans l’air du temps, à un moment, on ne sera plus autorisés à le faire sans étourdissement, c’est évident.
    Savez-vous si des 3ulamâ’ comntemporains, compétants et conscients de notre situation ont donné des avis sur ce sujet?

    • IslamicEvents dit :

      ‘aleykoum salam,
      Il y a la pression des politiques, des industriels et des consommateurs musulmans. L’étourdissement facilite et accélère la chaine d’abatage et donc réduit les couts et les prix finals. Les consommateurs veulent le moins cher. L’air du temps n’est pas un argument juridique valable. Sur le lien suivant vous trouverez des avis de savants à ce sujet : http://www.islamic-events.be/2015/08/etourdir-mouton-aid-halal-haram/
      wa salam ‘aleykoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CLOSE
CLOSE