La Région bruxelloise se penche sur l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement

Publication · Mis à jour

Après la Wallonie et la Flandre, le Parlement bruxellois se penche depuis ce mardi sur l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement.

Alors que les deux grandes régions du pays ont tranché cette question, il est fort probable que la Région bruxelloise prenne la même décision. Il sera difficile de ne pas tenir compte des décisions prises dans les deux autres régions.

La secrétaire d’État chargée du bien-être animal, Bianca Debaets (CD&V), avait déjà fait savoir qu’elle était personnellement contre l’abattage sans étourdissement. Cependant, elle émet une réserve : pas question d’outrepasser l’avis du Conseil d’Etat. Celui-ci avait déjà émis un avis mitigé sur une proposition de décret déposée au parlement flamand, jugeant qu’imposer l’étourdissement pourrait être assimilé à une restriction à la liberté religieuse.

Si un consensus pour interdire l’abattage rituel sans étourdissement a facilement pu être trouvé dans les deux autres régions, ce sera probablement moins évident à Bruxelles. Du côté du PS et du CDH, certains élus craignent de froisser les citoyens issus des communautés juive et musulmane.

!! Attention !! Si ce post concerne une activité, celle-ci a déjà eu lieu. Elle n'est donc plus d'actualité.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Luc DAVIN dit :

    Question naïve d’un non initié, dans le simple but de comprendre : en quoi l’abattage rituel sans étourdissement pose-t-il difficulté ?

    • IslamicEvents dit :

      Il poserait problème si l’animal décède à cause de l’electrocution et non à cause de la saignée

      • Luc DAVIN dit :

        Merci pour l’info. Mais ne peut-il être étourdi par un produit « anesthésiant », comme utilisent les vétérinaires ? …

  2. Bachir dit :

    Je voudrais signaler aux spécialistes ayant en charge la santé des animaux et le bien-être animal que :

    Même durant le sommeil si on reçois une balle dans la tête, la douleur feras toujours souffrir.

    Si on arraches une patte a une mouche, elle bouge frénétiquement.
    les nerfs de la patte continuent à fonctionner sans être liés au cerveau. la patte ne souffre pas ?

    l’animal soumis à l’étourdissement reste vivant, mais dans un état d’inconscience et sensible à la douleur, l’étourdissement ne fait que masquer ce que l’être humain ne veut pas voir car entre temps l’animal souffre, la douleur de l’animal est ignorée volontairement par les être humains.

    afin d’éviter la souffrance de l’animal la seul solution est la :

    – Décapition
    – Jugulation
    – Explosion de la tête

    de nos jours c’est conciderées comme des actes de barbarie; ( Pour tuer instantanément il faut détruire ),
    le temps que l’information remonte au cerveau et que celui-ci la traite, il n’existera déjà plus;
    c’est pourquoi on se heurte à des considérations morale qui mettent finalement la priorité sur les apparences et les représentations plutôt que sur la réalité de la souffrance.

    Personne ne sais si on souffre en mourant mais tout le monde sais qu’on souffre en vivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *